Les Maîtres Fondateurs

Kisshomaru Ueshiba 植芝 吉祥丸

1921-1999

 

Kisshomaru Ueshiba est l’ancien Doshu (Maître de la Voie) de l’Aïkido. Né en 1921, il est le 3ème fils de Morihei Ueshiba, fondateur de l’Aïkido. Diplômé de l’Université de Waseda en 1946, il est nommé par son père directeur technique de l’Aïkikai Aïkido Hombu Dojo (centre mondial de l’Aïkido à Tokyo) en 1948. En 1967 il devient président de la Fondation Aïkikai et prend la succession du Fondateur en 1969. Tout à la fois enfant, élève, confident et compagnon d’entraînement du Fondateur, Kisshomaru est aussi le promoteur de l’Aïkido d’après-guerre.

Moriteru Ueshiba 植芝 守央

 

Il est né le 4 avril 1951 à Tokyo. 
Moriteru Ueshiba est le fils de Kisshomaru Ueshiba, et petit-fils de Morihei Ueshiba. Désigné à l’unanimité comme troisième Doshu après la mort de son père, il fait aujourd’hui de nombreux voyages et organise des séminaires partout dans le monde. 

Rinjiro Shirata

1912-1993

 

Rinjiro Shirata est né en 1912. Après avoir pratiqué le judo et reçu un 2e Dan dans cette discipline, il entre au Kobukan Dojo en 1932.Il a été l’un des principaux Uchi-Deshi d’avant-guerre de Maître Ueshiba et a donné descours dans des dojos à Tokyo. Après une interruption pendant la guerre, Maître Shirata a recommencé à enseigner dans les années cinquante.

9e Dan d’aïkido, il était aussi le président du conseil supérieur de l’aïkido, jusqu’à sa mort

le 29 mai 1993.

André Nocquet

1914 – 1999

 

André Nocquet est né le 30 juillet 1914, à Prahecq. Il a découvert les arts martiaux dès l’âge de seize ans, avec le Ju-Jitsu.  En 1937, il rencontre le Maître Kawaishi, fondateur du Judo français, et obtient sa ceinture noire de Judo et de Self-Défense.

C’est en 1949 qu’il commence l’Aïkido, sous la direction de Maître Minoru Mochizuki, puis de Maître Tadashi Abe.

Gozo Shioda 塩田

1915 - 1994

 

Gozo Shioda est né le 9 septembre 1915 à Shinjuku (Tokyo.) Il a commencé les arts martiaux avec le judo, discipline dans laquelle il obtiendra son troisième Dan.
C’est en 1932 qu’il rencontre Maître Ueshiba et qu’il entre au Kobukan. Très tôt, il se démarque par son souci de réalisme, en testant toutes les techniques qu’il apprenait en situation de combat réel. 
Après cinq années passées dans l’armée impériale pendant la Seconde guerre mondiale, il revient en 1946 s’entraîner au dojo d’Iwama.
En 1951, il commence à enseigner l’aïkido. Il comprend alors rapidement que seule une solide notoriété lui attirera des élèves. C’est alors qu’il s’habitue à donner de nombreuses démonstrations, misant sur le côté impressionnant et spectaculaire du style qui le caractérisait. 
A partir de 1963, Maître Shioda devient l’entraîneur officiel de la police de Tokyo.
En 1990 est créée l’International Yoshinkai Aïkido Federation, qui se développe encore aujourd’hui, après la mort du Maître le 17 juillet 1994.

Koichi Tohei 藤平 

1920 - 2011

 

Koichi Tohei est né en 1920. A l’âge de neuf ans, il commence le judo afin de renforcer sa santé fragile. Mais pendant un entraînement, il se blesse gravement et se trouve immobilisé chez lui. C’est durant cette période que naissent chez lui des goûts très prononcés pour la métaphysique et la spiritualité.
Après son rétablissement, son état toujours assez faible ne l’empêche cependant pas de pratiquer la méditation en zazen et les rites de purification shintoïstes (misogi.)
Peu avant la guerre, il rencontre Maître Ueshiba et s’engage tout de suite dans l’étude de l’Aïkido. Malheureusement, il est envoyé au front en 1942. Cette expérience du combat et du contact direct avec la mort lui sera très profitable sur le plan psychique ;

il découvre alors les grands principes du ki, qui lui serviront par la suite à développer sa méthode personnelle. 
Après la guerre, il revient s’entraîner à Iwama. Parallèlement, il rencontre un maître de yoga qui l’initiera aux secrets de « l’unification de l’esprit et du corps ». 
Il reçoit son 10e Dan en 1969, juste avant de partir pour les Etats-Unis, afin d’y développer sa méthode personnelle, qui ne correspondait plus du tout à l’enseignement traditionnel du Hombu Dojo.

Seigo Yamaguchi 清吾 

1924 - 1996

 

Seigo Yamaguchi est né le 17 avril 1924. Après avoir participé activement à la guerre du Pacifique, il découvre l’aïkido grâce à un ami en 1947. Il est alors accepté comme

Uchi-Deshi (élève interne) au Hombu Dojo. Il finit par obtenir son 8e Dan.
De 1958 à 1960, il part enseigner en Birmanie.
A son retour en 1961, il se consacre uniquement à l’enseignement à l’Aïkikaï.
Il sera le professeur de nombreux hauts gradés européens actuels, dont Christian Tissier.
Maître Yamaguchi surprenait par sa capacité à motiver ses élèves et à conférer à ses cours une atmosphère de passion et d’émerveillement.
Il était également responsable des grades attribués par l’Aïkikaï et était membre du conseil supérieur de la FIA.
Il donnera des stages à l’étranger et surtout en France où il venait chaque année,

jusqu’à son décès le 23 janvier 1996.

Tadashi Abe

 

Né en 1926, Tadashi Abe appartenait à une famille très bien introduite à la cour impériale japonaise. Son père, qui possédait des mines en Corée, réservait une partie de ses richesses à Aïkikai C’est donc tout naturellement que Tadashi Abe devint disciple de Maître Ueshiba.
Tadashi était officier de marine, et se démarquait par son caractère bien trempé et ses nerfs d’acier. En 1952, il arrive en France pour participer à l’introduction et au développement de l’aïkido en Europe.
Son caractère et sa vision très martiale et virile de l’aïkido l’ont fait peu à peu s’éloigner de Aïkikai Pour lui, l’Aïkido servait à former des hommes, pas à viriliser des « personnalités yin ». Son enseignement dur était particulièrement apprécié par les judokas, dont plusieurs milliers se sont « convertis » à l’aïkido.
Maître Abe repart au Japon en 1960, où il disparaîtra en 1984.

Morihiro Saito 斉藤 守弘

1928 - 2002

 

Il est né le 3l mars 1928 dans un petit village situé à quelques kilomètres

du dojo Ueshiba.
Morihiro Saito est considéré comme l’élève de Morihei Ueshiba qui a étudié avec lui pendant le plus longtemps (23 ans).
Aujourd’hui 9è Dan, il est à la tête du style « Iwama ryu », qui est celui qu’enseignait le Fondateur entre 1946 et 1955 environ. Il a créé un système de répertoire pour les différentes techniques d’armes et est l’auteur de nombreux livres didactiques, dans lesquels apparaît souvent son fils et futur successeur, Hitohiro (6è Dan).

Hiroshi Tada 多田 宏

 

Hiroshi Tada est né en 1929. Il commence l’étude de l’aïkido à l’Aïkikaï en 1948.
En 1954, il est nommé instructeur. En 1957, il reçoit son 6e Dan, et est envoyé en Italie en 1964 pour représenter l’Aïkikaï dans ce pays.
Il revient ensuite au Japon lorsqu’il reçoit son 8e Dan en 1969, pour enseigner à l’Aïkikaï. Il est actuellement membre du conseil supérieur de la FIA et dirige quelquefois des stages en Europe.

Nobuyoshi Tamura 田村信喜

1933 - 2010

 

Nobuyoshi Tamura est né le 2 mars 1933 à Osaka. Il a commencé l’étude de l’aïkido en 1952 avec Maître Ueshiba, qui le considéra très vite comme un fils spirituel. Extrêmement doué pour la pratique, il reçoit son 8e Dan en 1975, c’est-à-dire après seulement 22 années de pratique.
A l’âge de 31 ans, Maître Tamura débarque en France, à Marseille, afin de promouvoir la pratique de l’Aïkido. A partir de 1971, il prend des fonctions administratives, il fut le directeur de la Fédération Française d’Aïkido et de Budo (FFAB) à partir de 1990.

Ses stages étaient très prisés partout en Europe.

Yoshimitsu Yamada 山田嘉光

 

Yoshimitsu Yamada est né le 17 février 1938. C’est un cousin de Maître Tadashi Abe. Sa famille avait donc des liens privilégiés avec Maître Ueshiba, et Maître Yamada a été familiarisé très tôt avec l’aïkido. 
Il entre à l’Aïkikaï comme Uchi-Deshi en 1956. En 1964, il part à New York, et devient responsable de l’Aïkikaï de New York. Il apparaît comme l’une des grandes figures de l’aïkido dans l’est des Etats-Unis et de la fédération américaine d’aïkido.
Il effectue des stages fréquents en France et dans le monde. Actuellement 8e Dan, il est aussi membre du conseil supérieur de la Fédération Internationale d’Aïkido.

Christian Tissier 8e dan

 

Christian Tissier est né le 7 février 1951 à Paris. Nommé 6è Dan par le centre mondial d’Aïkido (Aïkikai) en janvier 1985, il est le premier occidental à avoir obtenu ce grade.

Le 7è Dan lui a été attribué en 1999 par Kisshomaru Ueshiba, avant sa mort.
Depuis son retour du Japon en 1976, il a formé des centaines d’élèves et l’influence de son enseignement dépasse actuellement nos frontières de loin. Invité à diriger des stages dans tous les pays d’Europe, au Canada et en Afrique, il voit les pays de l’Est se tourner vers lui.
Actuellement chef de file de la Fédération Française d’Aïkido, Aïkibudo et Affinitaires (F.F.A.A.A), il s’occupe au sein de cette dernière des relations internationales.

 

http://www.christiantissier.com/

Kodokan Paris XV Aïkido

Centre Sportif de La Plaine

13 rue du Général Guillaumat 75015 Paris.

Métro Porte de Versailles ou Porte de Vanves, T3 G. Brassens

  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram

© 2016 Kodokan Paris XV
Web Design :  Laurent Risi

Le Kodokan Paris XV Aïkido est un club affilié à la FFAAA
Fédération Française d’Aïkido, Aïkibudo et Affinitaires
11, rue Jules Vallès - 75011 Paris

agréée par Santé, Jeunesse et Sports.